A

R

R

A

M

Accueillir Rassurer Réconforter Aimer Materner

Association de la Région Rennaise d'Assistantes Maternelles

L'ASSOCIATION ARRAM 35

Créée en 1977, l’Association Rennaise d’Assistantes Maternelles, devient en Janvier 2005, l’Association de la Région Rennaise d’Assistantes Maternelles. Elle est gérée, animée par des assistantes maternelles et bénévoles.

SES BUTS :
  • Améliorer l’accueil et l’éveil des enfants, en proposant aux assistantes maternelles des soirées de formation continue. Ces soirées sont animées par des pédiatres, psychologues, autres spécialistes des hôpitaux, de la Croix Rouge, des pompiers et en particulier par des formateurs de l’Institut Régional des Travailleurs Sociaux (IRTS) et l’Association Pikler-Lóczy - France
  • Clarifier les relations parents/assistantes maternelles à l’aide des contrats d’accueil et de travail.
  • Unifier les tarifs sur les différentes communes, de telle sorte que les parents fassent le choix d’une assistante maternelle sans tenir compte des différences de salaire.
  • Faire le relais entre l’Union Fédérative Nationale des Associations de Familles d'Accueil et d'Assistantes Maternelles (UFNAFAAM), la Fédération d’Assistantes Maternelles Indépendantes d’Ille et Vilaine (FAMIIV) et nos adhérentes à la suite des rencontres nationales et départementales.
  • Depuis de nombreuses années, l’ARRAM informe parents et assistantes maternelles de leurs droits, de leurs devoirs et les aide à aplanir d’éventuels litiges au cours de réunions et de permanences téléphoniques.
  • Enfin, depuis 1988, elle organise des rencontres enfants/assistantes maternelles afin d’initier les petits à la vie collective tout en conservant le mode d’accueil familial, en faisant une approche de quelques menus travaux manuels : collage, peinture, etc. et en favorisant des jeux de groupes, le tout pour le bien-être de l’enfant.
Vie pratique

Voir Permanences téléphoniques

Prenez rendez-vous auprès du délégué près de votre domicile
condition  :  être agréé par le conseil général 

Cotisations sociales (part salariale)

Cotisation Assiette sur salaire brut Taux
CRDS + CSG (imposable) 98,25% 2,90 %
CSG déductible (non imposable) 98,25% 5,10 %
Sécurité Sociale (maladie,vieillesse,veuvage) 100% 7,80 %
ASSEDIC (assurance chômage) 100% 2,40 %
IRCEM (retraite complémentaire) 100% 3,05 %
IRCEM prévoyance 100% 1,15 %
AGFF 100% 0,80 %

(pour passer du brut au net : brut -23.06% = net)

Code NAF : 88 91 A


Montant

Le montant de la prise en charge partielle de la rémunération varie selon :

  • vos ressources (pour l'année 2014, les ressources prises en compte sont celles de 2012 ),

  • et l'âge de votre ou vos enfants.

Un minimum de 15 % de la dépense restera à votre charge.


Barèmes au 1er janvier 2014
Nombre d'enfants à charge 1 enfant 2 enfants 3 enfants      par enfant en plus
 inférieurs à 21 100 € 24 293 € 28 125 €          + 3 760 €
Ne dépassant pas 46 888 € 53 934 € 62 499 €          + 8 515 €
Supérieurs à 46 888 € 53 984 € 62 499 €          + 8 515 €

Montant mensuel de la prise en charge: maximal
médian
minimal
Enfant de moins de 3 ans 458.18 € 288.92 € 173.33 €
De 3 à 6 ans 229.09 € 144.48 € 86.67 €
*Sous conditions d'activité professionnelle suffisante

SMIC taux horaire

Taux horaire Smic : 9,53 euros en 2014 (9,43 en 2013)

Minimum garanti

Minimum garanti : 3,51 euros en 2014 (3,49 euros en 2013)


le 5 et 6 avril 2014 au stade Rennais

Conférence
Éducation - Société - Culture
Comment se positionner ?

inscription demander sur "contact"

pour les adhérents ARRAM fiche d'inscription site privé






Quand les cauchemars surviennent-ils ?
  • Le sommeil se découpe en plusieurs grandes phases. Des phases de sommeil léger alternent avec des phases de sommeil dit lent et profond, suivies de la phase du sommeil dit paradoxal. C'est surtout pendant cette dernière phase que surviennent les cauchemars.
  • L'activité musculaire est faible, le cerveau fonctionne à plein régime libérant des émotions parfois intenses. Tout ce que l'enfant a emmagasiné durant la journée comme informations, images, frustrations face à des apprentissages « douloureux » (le langage, la marche, la lecture...) vient nourrir un imaginaire qui prend parfois des formes effrayantes.
Trois règles pour combattre les cauchemars
  • Règle numéro 1 : pas de panique ! Les cauchemars font partie de l'évolution normale de l'enfant et lui permettent même de mieux canaliser ses angoisses et ses pulsions.
  • Règle numéro 2 : calmer et rassurer. Parler doucement, ne montrer aucun stress, allumer une lumière très douce, prendre l'enfant dans ces bras et le bercer doucement, le laisser s'apaiser lentement avant de le recoucher.
  • Règle numéro 3 : parler du cauchemar. Au petit-déjeuner, ne pas hésiter à parler de son cauchemar avec l'enfant, et pourquoi pas le lui faire dessiner. Le dessin est un excellent moyen pour l'enfant d'exorciser ses peurs, et pour les parents d'expliquer que tout cela n'a pas d'existence dans la réalité.
  • Si le cauchemar est récurrent et se produit plusieurs fois par semaine sans aucun signe d'apaisement ou de ralentissement, la consultation d'un pédiatre est recommandée.
  • Le simple fait que l'enfant puisse parler de ses cauchemars avec quelqu'un d'extérieur au noyau familial peut permettre d'en déterminer les causes et de désamorcer le processus. Si après cette consultation aucune amélioration n'est constatée, le recours à un pédopsychiatre doit être envisagé.

Permanences téléphoniques
RENNES NORD
Gayeulles Le Gast - Patton - Saint-Laurent - Les Longchamps - Thorigné Fouillard
OUDRY Elisabeth

09 64 07 43 37
Lundi de 13h30 à 15h00
SECTEUR SUD/OUEST CINTRE
Bréal sous Montfort - Chavagne - Le Verger - Mordelles - Noyal/Châtillon sur Seiche - Saint Jacques de la Lande - Saint Thurial – Tréfendel
GAUDICHON Jacqueline

02.99.60.75.58
Jeudi de 14h00 à 16h00
LE RHEU - MONTFORT sur MEU
Boisgervilly - Iffendic - Landujan - Montauban de Bretagne - Muel - Pleumeleuc - Saint Gonlay - Saint Méen le Grand – Saint M’Hervon -Talensac
RAMARE Myriam

02.99.60.82.83
Lundi de 13h30 à16h30
L’HERMITAGE (Contact 1)
La Chapelle Thouarault - Vezin le Coquet
GINGUENE Maryvonne

02.99.64.09.92
Mardi de 14h00 à 16h00
L’HERMITAGE (Contact 2)
La Chapelle Thouarault - Vezin le Coquet
FOLIGNE Annie

02.99.64.04.27
Jeudi de 14h00 à 16h00
PACE
Clayes - La Chapelle des Fougeretz - Parthenay de Bretagne - Romillé - Saint Gilles - Montgermont - Saint Pern
MORIN Christiane

02.99.60.16.45
Lun, Mar, Jeu, Ven de 14h à 16h
RENNES SUD
Acigné - Cesson Sévigné - Dinard - Domloup - La Bouexière - - Pleurtuit - Plonéour Lanvern - Ploufragan
BERTHO Marie

02.99.50.15.16
Jeudi de 13h30 à 15h30
SAINT AUBIN d’AUBIGNE
Andouillé Neuville - Gahard - Gosné - Langouët - Livré sur Changeon - Mouazé - Saint Aubin du Cormier - Saint Médard sur Ille - Sens de Bretagne – La Bouexière
GUILLON Nathalie

02.99.55.41.47
Jeudi de 13h30 à 15h30
SAINT GREGOIRE - BETTON
PERSONNIC Christine

02.99.23.49.74
Mardi de 13h30 à 15h30
Adresses utiles
  • CONSEIL GENERAL D'ILLE-ET-VILAINE
    1, avenue de la Préfecture
    35042 Rennes Cedex
    Tél. 02 99 02 35 35
    Fax. 02 99 02 39 25
    conseil-general@cg35.fr
    http://www.ille-et-vilaine.fr
  • AGENCE DEPARTEMENTALE DU PAYS DE RENNES
    Village des Collectivités
    1 avenue de Tizé
    35235 THORIGNE-FOUILLARD
    Service Agrément des Assistants Maternels et Familiaux
    Tél. 02 99 02 49 28
    Antennes Rennes. Tél. 02 99 02 49 27
    Antennes Combourg. Tél. 02 23 16 46 00
    Antennes Bain de Bretagne.Tél. 02 23 31 29 50
  •  HOPITAL SUD
    16 Boulevard de Bulgarie
    35000 RENNES
    Tél. 02 99 28 43 21
  •  C.H.U. PONTCHAILLOU
    2 Rue Henri le Guilloux
    35000 RENNES
     Tél. 02 99 28 43 21
  • URGENCES
    Pompiers: 18, depuis un portable : 112
    Samu, médecin et ambulance: 15
    Police Secours: 17
  • Centre anti-poisons
     Tél. 02 99 59 22 22
  • Cellule d'accueil spécialisé de l'enfance en danger
    Hôpital-sud
     Tél. 02 99 26 67 54
Contact
Votre message a bien été envoyé.
Erreur lors de l'envoi du message. ×
ARRAM 35
9 rue des Vouziers
35000 RENNES
09 64 07 43 37